Avec créativité, humilité

Je ne pense pas détenir la vérité absolue .

Ce dossier est le fruit de recherches passionnées et artistiquement pensées.
Ces pages sont actuellement en cours de montage et de relecture.
Je ne suis ni un cabinet d’architecture avec équipe complète, ni un bureau d’étude spécifique, ni une agence de simulation 3D.
Je fais avec les moyens du bord et je tiens mon cap.

Mon seul souhait, est de voir cette friche, devenir coeur, place du  village, un point de rencontre, un lieu d’art et de culture vraiment partagé, une agora festive, enthousiaste, vivante, au service des habitants, des artistes, du public.

Le projet retenu  par le jury m’amène à me retrousser les manches, me pousse à faire la démonstration qu’un projet plus ajusté est possible en respectant tous les alinéas du cahier des charges, car je vous montrerai que ce qui va avoir lieu, a quelques manques, et dans le fond et dans la forme.

Mes recherches ne sont pas de simples partis pris d’artiste ( je fais bien la différence avec mon travail de plasticien), mais mon expérience est de bonne compétence pour faire valoir la qualité d’un centre artistique et créatif.

Certes, je malmène   ouvertement le projet choisi mais j’y apporte  une critique constructive. S’il y a un problème je me dois d’amener, avec humilité, une solution, faire acte au moins de proposition.

« La critique est aisée, mais l’art est difficile, il est très facile de critiquer ce que font les autres, autrement plus difficile de réaliser quelque chose. »(Cette locution proverbiale a été imaginée en 1732 par Philippe Néricault, auteur et comédien dont le nom de scène était Destouches)

L'homme de Virtuve-Léonard de Vinci
L’homme de Vitruve-Léonard de Vinci

La friche industrielle du Gabut ?
De la friche industrielle à l’Art de la friche !
Tel est en fait, mon parti pris :
une friche, une jachère, c’est bon!  pour la biodiversité,
la Nature reprend ses droits, tout ses droits, et ses gauches.
Il s’y passe tant de choses, de vie, de création.
Une friche c’est une corne d’abondance.
Une friche artistique ? c’est la créativité, par nous les hominidés .

Un dernier mot tout de même.
Je ne critique en aucun cas, Monsieur le Maire et son équipe.
Jean-François Fountaine est pour moi une personne de valeur, un humaniste.
Il est de respect, donc respectable.
Il prend soin de notre belle Rochelle, quoi que l’on en dise;
telle est ma position.

>>> le souhait des élus

Ces pages sont actuellement en cours de relecture.
Merci pour votre indulgence.