les Frontales

Utilisées au départ en tant que notes pour des peintures,
ces photographies « picturales » sont devenues avec le temps,
Un travail autonome, un recadrage volontaire,
où le seul sujet est l’instantanéité du temps, sa texture.

Elles tentent de raconter une histoire… sans histoire :
de figurer une poétique, une présence orpheline,
un éternel instant : l’être là du temps.

Des matières, des textures, des traces d’actes, des phénomènes naturels,
composent ces captations. Des êtres vivants façonnent ou modifient au fil du temps, ces images qui sont de l’énergie, du mouvement , des instants,
maintenant actés, ils perdurent ici.

Elles ne sont pas des instants passés, car ils se représentent, en tant que tels.
Ce n’est pas un cadrage, mais un prélèvement, capturé frontalement.

Ces images si frontales ne gardent que la matérialité de la chose vue,
leurs vanités.

 

tirage sur vinyle polymere laminé brillant contrecollé sur dibond 3mm
04 Aout 2011-14H11-Laredo (Espagne) – tirage sur vinyle polymère laminé brillant contrecollé sur Dibond 3mm